Faire un régime : est ce la solution adaptée à vos besoins et objectifs ?

Faire un régime, ce n’est jamais très agréable. On met son corps en déficit, c’est à dire qu’on lui apporte moins qu’il ne dépense, si la nourriture est moindre, ou on dépense plus que ce que l’on absorbe, si on fait du sport. La faim s’ensuit presque toujours, avec son lot de frustration, de malaise, les envies irrépressibles de chocolat, l’impression de ne jamais y arriver.

Passer brusquement des petits plats mitonnes aux radis rose-yaourt, c’est trop dur, pour presque nous tous, et la plupart du temps, c’est inefficace. On se serre la ceinture, et on craque, et rapidement on devra à nouveau la reculer d’un cran… La véritable méthode amaigrissante est progressive et durable. Elle a pour but un nouveau  » code « alimentaire adapté à la personnalité de chacun, et elle est accompagnée d’un réapprentissage des habitudes de vie et de la relation avec le corps.

En cas de problèmes aigus ou de maladies chroniques, une diète doit être suivi médicalement, car la perte de poids peut aggraver une maladie existante. Toutefois, les personnes qui se sentent en bonne santé doivent également demander l’avis de leur médecin au moindre doute. Pour maigrir intelligemment, c’est tout simple : il faut réduire progressivement la quantité de nourriture sans privation et sans déséquilibrer les apports de vitamines, de lipides et de glucides.

Maigrir intelligemment sans vous priver de tout

Nous vous conseillons la seule méthode incontestée: manger moins, mais de manière équilibrée à l’aide d’un régime hypocalorique. Maigrir ou mincir pour être plus séduisante) certes, mais surtout pour retrouver la forme, voilà les bonnes raisons. Perdre rapidement beaucoup de poids est presque toujours un leurre. Et lorsque cela n’est pas le cas, les kilos perdus sont presque à coup sûr repris aussi vite qu’ils ont été éliminés avec souvent un petit kilo de rab! Pour aider le corps à se reconstruire, faire fonctionner son métabolisme de manière généreuse, un régime hypocalorique peut s’accompagner d’une activité physique modérée. Bouger permet au corps de lui donner plus de matériau à traiter, et qu’il puisse le faire de manière  » noble  » : le corps d’un sportif dépense mieux qu’un sédentaire. Bouger vous permettra également de moins vous priver.

Etes-vous vraiment en surpoids ?

Montez sur la balance : vous faites la grimace ? Certaines personnes exagèrent ou minimisent leur excès de poids. Le poids signalé par la balance ne suffit pas à déterminer si vous devez faire un régime ou non : vous devez vous sentir bien. Les spécialistes parlent de plus en plus souvent de « poids de forme ».

Ils désignent ainsi un poids corporel qui ne correspond pas toujours complètement au « poids normal ». Le poids idéal peut également se calculer en utilisant une formule relativement simple :

Pour la femme (la taille est exprimée en centimètres), le poids idéal est égal à : taille -100 – [(taille -150)/ 2]

Par exemple, le poids idéal d’une femme de 1,60 mètre (ou 160 centimètres) devrait être de : 160 -100 – [(160 -150)/2] = 55 kilos. Attention, il s’agit aussi d’une indication. Certains d’entre nous ont une charpente osseuse plus développée, et ils auront donc un poids adapté à leur morphologie, qui pourra dépasser la limite, sans présenter un caractère d’anormalité.

On doit savoir qu’un poids supérieur de 20% au poids normal met la santé en danger. Le manque de mouvement et autres habitudes nocives comme le tabac ou l’alcool peuvent aggraver la situation.